MATÉRIEL



► L’ARC CLASSIQUE :

 

L’arc d’initiation se compose d’une poignée, de deux branches, d’une corde, d’un viseur et d’un repose flèche. Sa puissance varie de 15 à 30 livres. Il existe différentes tailles d’arc et différentes puissances de branches : le choix se fait en fonction de la taille de l’archer et de sa force physique. Une faible puissance est par ailleurs conseillée pour débuter.

L’arc classique de compétition est plus sophistiqué que l’arc classique d’initiation car il comporte notamment un ensemble d’accessoires supplémentaires. Il s’agit de l’arc utilisé lors des jeux olympiques. La poignée d’arc est la plupart du temps fabriquée en aluminium-magnésium usiné ou en carbone. Les branches de l’arc (on parle de « paire de branches ») sont fabriquées en carbone, mousse de carbone, bois et autres composants lui garantissant souplesse et robustesse. En plus des composantes essentielles de l’arc, il faut lui ajouter des stabilisateurs. L’archer est en contact direct avec la corde, en utilisant une simple palette de cuir pour se protéger les doigts. La puissance de l’arc de compétition peut atteindre 50 livres pour les archers de haut niveau.

Schéma-Photo - Arc ClassiqueTournoi Européen Indoor Nîmes 2015Championnat du Monde Indoor Nîmes 2014

Fichier PDF : pdficon_large FFTA – Régler un Arc Classique.

 


► L’ARC A POULIES :

 

L’arc à poulies est de même composition que l’arc classique de compétition, mais se différencie par son mécanisme démultipliant sa puissance grâce un système de poulies placées en haut et en bas de l’arc. En arc à poulies, l’archer est autorisé à utiliser un viseur grossissant (scope) et un décocheur, système mécanique basé sur le même principe que la gâchette d’une arme. Ce qui veut dire que les doigts de l’archer ne sont pas en contact direct avec la corde, à la différence de l’arc classique. De part ses branches courtes, un arc à poulies est toujours d’une taille inférieure à un arc classique.

La puissance d’un arc à poulies en compétition peut atteindre 60 livres. Mais contrairement à l’arc classique, le pic d’effort à lieu au début de la phase de traction. Lorsque l’archer arrive à pleine allonge, la tension diminue, de façon plus ou moins importante, en fonction du « let off » de l’arc (généralement compris entre 65 et 80%). Le « let off » correspond au pourcentage de diminution de l’effort à fournir pour tenir l’arc armé, à l’allonge. Ce « let off » permet à l’archer d’utiliser efficacement un arc avec une plus grande puissance qu’il ne pourrait le faire avec un arc droit ou un arc classique.Pour exemple, un arc à poulies réglé à 60 livres avec 65% de « let off », délivrera une puissance de 60 livres au moment du « pic d’effort », mais « plus que » 21 livres à pleine allonge.

Schéma-Photo - Arc A PouliesRéo WILDE - Tournoi Européen Indoor Nîmes 2015Sébastien BRASSEUR - Championnat du Monde Indoor Nîmes 2014

Fichier PDF : pdficon_large FFTA – Régler un Arc à Poulies.

 


► L’ARC NU :

 

C’est un arc classique simple, sans accessoire.

Arc nu 2

Arc nu


► LES FLÈCHES :

 

▪ Les flèches en carbone : leur diamètre est le plus souvent moins important qu’une flèche en aluminium. Elles sont indispensables pour la pratique du tir en extérieur (longues distances). Ce composant leur apporte toute la robustesse nécessaire selon l’intensité de la pratique.
▪ Les flèches en aluminium : leur diamètre est le plus souvent plus important qu’une flèche en carbone ou aluminium/carbone. Elles sont principalement utilisées lors des tirs en intérieur.
▪ Les flèches en bois : l’usage du bois dans la fabrication des flèches est beaucoup plus rare, du moins il ne s’adresse pas en priorité aux archers pratiquant l’initiation et la compétition de tir sur cibles.

La longueur des flèches est définie exactement en fonction de l’allonge de l’archer. C’est pourquoi la longueur des flèches de compétition n’est pas standardisée, comme pour des flèches d’initiation.


► LES ACCESSOIRES :

 

Pour compléter la panoplie du parfait archer et lui assurer des conditions de tir confortables, l’archer doit se munir d’accessoires indispensables :
▪ La palette : en cuir et en métal, elle protège les doigts de l’archer au moment du lâcher de la flèche.
▪ Le bracelet/protège-bras : en cuir ou en plastique pour protéger le bras qui tient l’arc lorsque la corde est lâchée.
▪ Le plastron : se porte par dessus le vêtement et permet à la corde de glisser sur une surface lisse sans s’accrocher.
▪ Le carquois : placé à la taille au niveau de la ceinture, on y dépose les flèches.


► COÛT DU MATÉRIEL :

 

Pour commencer avec un matériel simple, l’archer devra investir :
▪ Pour un arc d’initiation : 90 à 120€ environ. Avant tout achat, renseignez-vous dans votre club : certains d’entre eux assurent le prêt d’un arc d’initiation pendant une période donnée, d’autres en proposent également à la location.
▪ Pour les premières compétitions : à partir de 300 €. Le prix d’un équipement de compétition de bon niveau se situe autour de 600 à 750 Euros, et n’a pas de limite pour les archers pratiquant la compétition. Les flèches en carbone ou en aluminium-carbone coûtent de 3 à 20 € l’unité selon la qualité choisie. Un archer aura besoin au minimum de 3 flèches identiques.

 


Source : http://www.ffta.fr/